Votre demande de devis
En moins de 2 minutes Cliquez-ici

Isolation fibre et laine de bois

Isolation fibre et laine de bois

Tout le monde connait la laine de verre qui est un des matériaux qui a été le plus utilisé pour l’isolation des maisons depuis plusieurs années maintenant. En revanche, on connait un peu moins la laine de roche qui offre beaucoup d’avantages, et encore moins la laine de bois qui est pourtant un sérieux concurrent au niveau isolation. La laine de bois séduit au premier abord par son coté écologique. En effet, c’est un isolant naturel dont la matière première, le bois, est disponible facilement et localement. A la différence par exemple de la fibre de coco, il n’y a pas besoin d’aller chercher la matière première à des milliers de kilomètres.

Particulièrement pratique à installer, la laine de bois est un isolant adapté à de nombreux type de chantiers : isolation sous toiture, aménagement des combles, isolation des planchers, isolation thermique par l’extérieur, etc. Son coté naturel n’a en plus aucune incidence et aucuns risques sur la santé, notamment en cas d’incendie (pas de fumées toxiques). Au contraire, son caractère respirant permettra d’obtenir un air relativement sain. Ses propriétés hygroscopiques permettent une bonne régulation de l’hygrométrie dans l’habitat.


Disponible sous plusieurs formes (panneaux, fibre en vrac pour être soufflée), il faudra que l’isolant soit traité pour les vermines et ainsi s’éviter quelques désagréments futurs (traitement au phosphate d’ammonium + acide de bore). La certification ACERMI sera un bon indicateur de qualité.

Caractéristique et procédé de fabrication

Les principales essences de bois employées dans la production de laine de bois sont l’épicéa, le mélèze ou le pin. Ces essences de la famille des résineux (bois tendre) sont sélectionnées par rapport à leurs structures et leurs fibres de bonne qualité. Les résidus obtenus suite à la coupe en scierie serviront quant à eux pour le soufflage. Ils bénéficient du même traitement. Contrairement à une idée reçue, le bois offre une excellente résistance au feu s’il est fabriqué dans de bonne condition. Lors de la fabrication, la fibre de bois doit profiter en complément d’une ignifugation, d’où l’importance encore une fois de sélectionner un produit avec une certification.Ce traitement permettra, en cas d’incendie, la formation d’une couche carbonisée qui limitera tout apport d’oxygène, élément nécessaire à la propagation d’un feu. Le bois, et par extension la fibre de bois, possède une excellente inertie thermique.

Quel est donc l’avantage ? L’inertie d’un matériau est une propriété qui permet l’accumulation de chaleur pendant une certaine durée. Cela veut dire que le bois va pouvoir retarder l’entrée de chaleur dans l’habitat l’été (déphasage), ce qui est particulièrement appréciable en pleine canicule. Ce déphasage thermique peut parfois aller jusqu’à plus de 13 heures. Ce déphasage va dépendre de l’épaisseur et de la densité de l’isolant.


La laine de bois offre une bonne conductivité thermique qui avoisine la valeur de 0,040 W/m.K. C’est donc un excellent produit pour l’isolation thermique. Mais l’isolation phonique n’est pas en reste car le bois est un excellent absorbeur de bruit dès son état naturel. (Bruit d’impact, bruit extérieur, etc).

Principales utilisations de la laine de bois

Du fait de ses nombreux avantages, la laine de bois est employée aux endroits stratégiques : isolation des solives, de la toiture, isolation entre chevrons, combles aménagés ou non, isolations des murs, etc.

Le bois est-il un bon isolant pour l’isolation des combles ?

Les combles sont l’endroit de la maison ou les différences de température sont les plus importantes. Des températures excessives l’été, la chaleur de la maison qui combat le froid l’hiver. Le choix de la fibre de bois s’impose alors naturellement pour contrer ces importantes variations de température en s’appuyant sur la résistance thermique et le déphasage du matériau. La laine de bois peut être utilisée pour isoler les combles entre les chevrons dans le cas d’une isolation sous toiture, voire directement sur le plancher pour des combles non aménagés. En cas de rénovation pour de l’isolation de toiture par l’extérieur (sarking), il est également possible d’utiliser le bois sous forme de panneau. Cela permet de profiter d’une protection contre la pluie pendant la durée des travaux. L’isolation thermique n’en sera que meilleure, tout en conservant les volumes intérieurs et en s’assurant un air sain grâce à la perspiration du matériau.

La laine bois pour une isolation par l’extérieur.

Les constructions des années 50 / 60 / 70 devaient pour la plupart répondre à un seul et même objectif : loger rapidement et au meilleur prix un maximum de monde. Ces années ont vu le nombre d’habitation augmenter rapidement, mais elles présentaient dans la plupart des cas un défaut majeur : l’isolation. Pensées avant la première crise pétrolière, ces habitations sont particulièrement énergivores. D’importantes déperditions ont lieu via les murs à cause de nombreux ponts thermiques. C’est pour cette raison qu’il est parfois bien plus pertinent (en terme d’efficacité) d’isoler un logement de ce type par l’extérieur plutôt que par l’intérieur (même si le tarif est plus important). La laine de bois est parfaitement adaptée à ce type de rénovation pour la couche isolante coté extérieur du mur. Il est également possible de choisir un bardage bois pour recouvrir cet isolant. L’isolation n’en sera que meilleure et l’isolant sera protégé des agressions extérieures (pluie, soleil, etc).

Et pour le plancher ?

Les propriétés isolantes du bois seront aussi bien adaptées aux combles qu’au plancher. S’il s’agit de plancher entre étage et que l’espace entre les solives est limité, il faut savoir qu’il est possible de rehausser ce plancher. Des systèmes relativement simples à mettre en place existent. S’il s’agit d’un plancher de combles qui n’est pas amené à être aménagé, il est envisageable voire conseillé de procédé à une isolation par soufflage, qui permet d’insérer l’isolant dans les moindres recoins. Cela offrira l’avantage d’obtenir un tapis parfaitement homogène qui isolera parfaitement et limitera voire supprimera les effets d’éventuels ponts thermique. En plus, le bois permettra une bonne isolation acoustique, particulièrement appréciable si l’habitation est située dans un environnement bruyant.

Retour au fil d’actualités


Les dernières demandes de devis : Essonne | Seine et Marne | Val de Marne